Projets en cours

1 976 logements construits

Les 2 lions veulent répondre à une demande forte de « retour à la ville » qui ne trouve pas de solution dans l’habitat ancien.

Un premier ensemble d’habitation occupe le quart nord-est et le centre du quartier pour un total de 1 187 logements. Une certaine liberté dans la composition architecturale permet d’expérimenter plusieurs modes d’habitats et de trouver des solutions diversifiées de mixité sociale.

Un deuxième espace d’habitat d’environ 550 logements vient d’être achevé au cœur du quartier le long de la voie de tramway. Les ilots sont rythmés par des jardins-noues paysagés sur lesquels s’ouvrent les espaces extérieurs généreux des appartements.

150 logements ont vu le jour en 2016, Côté Parc Résidences, dans un ilot de renouvellement urbain, à proximité immédiate de la Faculté.

Enfin, comme un signal, la Tour Lumière inaugurée en septembre 2016 complète l’offre de 89 logements. La poursuite de la commercialisation de ce secteur au nord de l’avenue Michelin permettra d’offrir d’ici fin 2019, 355 logements complémentaires dont 232 logements pour étudiants.

On comptera fin 2019, 252 logements à vocation sociale et 792 logements pour étudiants dans le quartier des 2 lions.

La qualité de vie est assurée par la dimension et la qualité des espaces publics et des jardins en cœur d’îlots. Les espaces sont libérés par la généralisation de parkings en sous-sol, la création de petits parkings publics de proximité, la limitation des circulations de transit au profit des circulations douces et du transport public.

100 000 m2

Les 2 lions compteront 70 entreprises sur plus de
100 000 m² de surface regroupant près de 3 800 emplois.

Tours est une ville riche d’un réseau dense de PME de service qui ne trouvent pas de locaux adaptés ou adaptables dans les locaux existants.

Les 2 lions répondent à ces besoins en déployant une offre diversifiée de locaux d’entreprises. Les grands immeubles de bureaux sont situés dans le cœur du quartier alors que les unités plus petites de 1 000 à 3 000 m² sont plutôt installées au sud, le long de l’espace naturel dans lequel serpente le ruisseau du Petit Cher. Elles sont regroupées en business-parks (Les Business-Pôles, l’Acticampus) autour de stationnements paysagés et en partie mutualisés.

Cette disposition permet de travailler sur des architectures harmonieuses et de qualité tout en maintenant une indépendance fonctionnelle des entités économiques.

La confiance du secteur économique dans le site est désormais bien établie. Le pilotage initial des projets de bâtiments d’activité demeure néanmoins la règle. La recherche d’investisseurs n’intervenant qu’après la définition des programmes, le choix de leur situation dans le quartier et la pré-sélection d’un projet architectural accompagnent toute démarche d ’implantation.

C’est au sud du quartier et au milieu des entreprises que la Métropole Tours Val de Loire a fixé son siège alors que le Trésor Public a préféré installer ses services informatiques dans l’espace habité au bord du Cher. Ces différents services publics représentent environ 10 000 m² et 750 emplois.

5 500 Etudiants

Aux 2 lions, l’Université de Tours accueille plus de 5 500 étudiants dans les trois entités de l’École Polytechnique Universitaire et dans la Faculté de Droit, d’Économie et de Sciences Sociales.

Ces unités de formation et de recherche naturellement en interface avec le monde économique représentent le deuxième plus grand site universitaire. Avec les sites des Tanneurs (Sciences Humaines), Tonnellé (Médecine) et de Grandmont (Sciences), les 2 lions constituent ce « campus dans la ville » qui dynamise la vie quotidienne de la cité.

La formation professionnelle est également bien représentée par une unité du Centre National de Formation des Personnels Territoriaux et par l’Institut des Métiers et des Technologies des Produits de Santé qui forme des personnels techniques de production pour les industries pharmaceutiques et cosmétologiques très bien représentées en Région Centre. L’ensemble des bâtiments dédiés à la formation représente ainsi environ 35 000 m2

En 2017, l’offre de formation dans le quartier s’est également enrichie de l’école de commerce ESG Tours.

60 commerces et activités de loisirs

L’installation d’un cœur de vie dans ce quartier nouveau a fait l’objet d’une réflexion dès l’origine.

A coté du complexe cinématographique qui reçoit plus d’un million de spectateurs chaque année et d’une salle de bowling, un espace commercial d’un nouveau genre, « l’Heure tranquille », a ouvert ses portes au printemps 2009.

Il accueille les multiples usagers du quartier : résidents, étudiants, salariés, usagers du cinéma, habitants sud-ouest de l’agglomération... dans une galerie dense et diversifié regroupant les indispensables éléments du commerce de proximité, une gamme de restaurants et des enseignes d’audience plus large.

Des kilomètres à pied ou à vélo....

Les espaces publics ont joué un rôle déterminant dans la conception et le développement des 2 lions.

Le quartier est entouré d’espaces naturels et de parcs publics de grande taille. Le projet d’aménagement a permis d’ouvrir des perspectives, d’établir des cheminements pour que les occupants des 2 lions percolent sans difficulté vers les espaces ouverts qui les entourent. La passerelle piétonne, « Le Fil d’Ariane » qui franchit le Cher d’un seul jet de plus de 200m unit ainsi les 2 lions au quartier voisin des rives du Cher en formant un belvédère au-dessus des îles. Elle se prolonge par une « Coulée verte » qui chemine vers le Lac de la Bergeonnerie au milieu de villas urbaines.

Au cœur du quartier, où le gabarit et la densité proclament l’urbanité du projet, s’ouvre une vaste promenade de près de 700 m qui traverse le quartier d’est en ouest et s’évase en un espace minéral. La gare principale du tramway et le parvis des restaurants de la galerie commerciale s’ouvrent sur cette « rambla » tourangelle.

Le soin apporté à la conception et à la réalisation des espaces publics, avant la mise en commercialisation des îlots, a permis d’établir des règles de qualité auprès des promoteurs. La généralisation des parkings souterrains, le soin apporté aux interfaces public/privé en témoignent.

80 ha de projet urbain