Haut de la rue Nationale (Tours), La Set au cœur d’un projet urbain d’exception

Le réaménagement du haut de la rue Nationale à Tours a pour ambition de créer un nouvel espace public contemporain conçu pour les riverains et les visiteurs. Aménageur désigné par la ville de Tours, la Set est chargée de la conception, des acquisitions, de l’aménagement et de la coordination d’un projet aux multiples parties prenantes.

Sa complexité est à la mesure de l’enjeu. Projet urbain majeur, le réaménagement du haut de la rue Nationale à Tours a nécessité la collaboration de très nombreux acteurs aux intérêts divers et quelques fois divergents : acteurs du patrimoine, du commerce, de la culture, des déplacements... Une mission que la ville de Tours a choisi de confier à la Set. Ici, l’objectif est de transformer un site reconstruit après la Seconde Guerre Mondiale mais laissé inachevé. « Il s’agit de redonner à l’entrée historique de la cité, la majesté, le statut, la vitalité et la qualité qu’elle mérite » précise Serge Babary, maire de Tours et 1er vice-président de la Communauté d’agglomération Tour(s)plus. « L’enjeu est double, analyse Pascal Gomes, directeur adjoint de la Set. Il est à la fois local, le haut de la rue Nationale doit redevenir un lieu d’attractivité pour les Tourangeaux, et international, Tours doit s’imposer comme la porte d’entrée incontournable du Val de Loire pour les touristes du monde entier. »

Construire au sein du patrimoine mondial de l’UNESCO

La mission de l’aménageur commence en avril 2012 par une phase d’études. Etudes foncière, urbaine, architecturale, archéologique, environnementale, commerciale, de stationnement… elles vont durer 2 ans. La Set va par exemple nouer des contacts étroits avec l’UNESCO afin que le futur projet intègre les critères qui ont permis l’inscription du Val de Loire sur la liste du patrimoine mondial de l’organisation internationale. « Pour être dans l’esprit du classement UNESCO, il fallait créer un front de Loire qui s’inscrive dans un jeu de domination avec le fleuve » explique Pascal Gomes. Des recommandations qui figureront dans le cahier des charges soumis aux trois agences d’urbanisme appelées à concourir dans le cadre d'un dialogue compétitif. Au terme de ce dernier, c’est finalement l’Agence Seura qui est retenue.

Créer un espace public contemporain et ouvert

En charge par exemple de la rénovation du quartier des Halles à Paris, l’agence Seura se distingue par une approche originale « proposant un changement d’orientation par rapport à l’axe nord-sud qui structure la ville de Tours, le projet crée de part et d’autre de la rue nationale une vaste esplanade paysagère orientée est-ouest » indique le directeur adjoint de la Set. « L’opération va permettre de rendre environ 11 000 m² aux piétons, ajoute Florence Bougnoux, architecte associée. Nous créons une ouverture sur le jardin François 1er et son bijou le CCCOD », le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré qui s’élèvera sur le site de l’actuelle Ecole supérieure des beaux-arts. A cela il faut ajouter, 2 hôtels (3 et 4 étoiles) de 170 chambres environ, 4800 m² de commerces et de restaurants et 3100m² de logements.

Un geste architectural qui dialogue avec le patrimoine

Pour bâtir ce programme, la ville et la Set décident de solliciter la société Eiffage immobilier. « Une telle emprise commerciale en plein centre urbain exigeait de travailler avec un promoteur qui ait une expérience éprouvée de ce type de marché. » Pour ce faire, l’aménageur et le promoteur signent un protocole d’étude. Eiffage immobilier propose alors de confier les deux ensembles réunissant hôtels, logements et commerces en front de la Loire à Andrew Hobson de l’agence parisienne Arte Charpentier. Ce dernier va dessiner, côté Loire, deux audacieux et très contemporains immeubles de verre et de métal. Sur la rue, les deux bâtiments se font plus discrets. Couverts de pierre claire, ils prolongent les façades existantes. « Notre architecture est le reflet de 3 échelles, détaille l’architecte. L’échelle de la Loire, de la ville et du quartier ». En haut de la rue Nationale, les premières démolitions commenceront avant la fin de l’année, la livraison est prévue avant l’été 2018.

Réalisations

  • Porte de Loire, Tours

    Créer un ensemble architectural et un espace urbain contemporains et attractifs en bord de Loire