Les casernes, Tours

Transformer une emprise militaire en éco-quartier mixte et ouvert

En plein centre de Tours, entre Loire et Cher, les casernes Beaumont et Chauveau constituaient un îlot fermé, auquel les Tourangeaux n'avaient jamais eu accès. Une vaste opération de reconquête vise à ouvrir cet espace sur la ville et à l'intégrer au tissu urbain. 

Libérées de leur destin militaire suite au départ de l'Ecole de la logistique et du train, les casernes Beaumont et Chauveau offrent une formidable opportunité de reconquête pour la ville de Tours. Cet espace clos de 10 hectares, autour duquel la ville s'est développée à partir de 1870, a entamé une profonde métamorphose. La réhabilitation du site a démarré avec la restructuration de bâtiments destinés à l'université : présidence, services centraux, amphithéâtre, restaurant universitaire... 

Une démarche exemplaire et innovante en matière de développement durable

Issu d'un concours d'architectes-urbanistes, le projet retenu repose sur la création d'un grand parc central de 1 hectare formant une large coulée verte orientée nord-sud. L'ensemble des espaces publics structurent le quartier et le relient à un environnement urbain dont il était isolé et caché.
Autour du parc central, 48 000 m2 accueilleront environ 550 logements, dont 40% de logements sociaux. Une réflexion particulière sera menée sur des formes d'habitat inédites dans l'agglomération. Une « Place » plus minérale, pouvant accueillir des activités commerciales et économiques, se dessine à l'articulation du boulevard Jean Royer prolongé pour l'occasion. 

2016 a vu la réalisation sur le site, de BIO 3 et d'une résidence de l'alternance. Le foncier pour la réalisation de l'opération d'aménagement a été acquis par la Set à l'état, fin 2016.

Concédant :
Ville de Tours

Concessionnaire :
La Set

Procédure :
Concession d'aménagement du 11/07/2012

Architecte - Urbaniste - Paysagiste :
Agence Bruno Fortier – TN Plus – INEX - OGI 

Superficie : 10 hectares

550 logements sur 48 000 m2

Parc central de 11 000 m2 environ

35 000 m2 d'activités économiques et tertiaires

10 000 m2 pour activités universitaires

Budget prévisionnel : 21 M€