La Set accompagne les mutations urbaines

Acteur du développement territorial, la Set construit, aménage, investit et commercialise bâtiments et grands équipements pour le compte de collectivités. Pour ce faire, l'aménageur s'appuie sur de grands architectes. Ensemble, ils transforment la ville. 

Locaux, nationaux ou internationaux, la Set sait s’entourer de talents de l’architecture pour faire évoluer la cité. « Comme un organisme vivant, une ville change, se transforme, se métamorphose, assure Pascal Gomes, directeur général de la Set. Pour travailler sur cette matière, il faut savoir réunir des hommes et des femmes de l’art qui ont cette capacité à accompagner cette mutation afin d’apporter une valeur nouvelle, de nouveaux usages, un nouveau regard… ». Dans les faits, ils s’appellent Jacques Ferrier, Andrew Hobson, Bruno Fortier, Franklin Azzi, Claude Blanchet ou encore Jean-Yves Barrier. « Ce sont des personnalités singulières. Ils ont tous des approches architecturales très différentes et c’est justement ce qui nous intéresse : ce sont des gens entiers ! ».  

Des personnalités singulières

« On se comprend bien » assure Jean-Yves Barrier. Le Tourangeau collabore avec l’aménageur depuis qu‘il a ouvert son cabinet il y a une trentaine d’années. Ensemble, ils travaillent actuellement sur la future Auberge de jeunesse qui s’élèvera avenue de Grammont à Tours. « La Set a une approche très généraliste, très globale. Pour un architecte, c’est sécurisant de collaborer avec une maîtrise d’ouvrage de cette qualité. Elle sait faire le lien entre la commande publique et les praticiens que nous sommes». Ainsi, le projet cœur de ville à Chinon. Avec son ascenseur, le Lien Vertical, il réussit à articuler la cité contemporaine en contrebas et la cité médiévale et sa forteresse sur le coteau. « Ce projet s’inscrit dans l’histoire de la ville, ses matériaux, ses échelles, ses gabarits » estime l’architecte. « C’est une architecture contemporaine, commente Pascal Gomes. Mais elle ne renie pas l’héritage historique ». Autre profil, Claude Blanchet. Installé en Touraine lui aussi, c’est un architecte « de l’équilibre » assure le directeur général de l’aménageur. « Il présente une grande efficacité dans son approche. On sait qu’il maîtrise tout, qu’il cadre tout : c’est un homme de confiance ». C’est par exemple lui qui a imaginé Ciel en arc, le parking souterrain de l’espace commercial l’Heure tranquille dans le quartier des 2 Lions.  « Les contraintes techniques de reprise de charge étaient très importantes, se souvient le constructeur. Nous avons néanmoins réussi à proposer une structure assez légère et aérée. Nous avons finalement transformé ces contraintes en atouts ». 

Une profonde métamorphose

Au cœur de Tours, les casernes Beaumont et Chauveau vont connaître elles aussi une profonde métamorphose. Pour la mener, la Set a choisi le programme proposé par l’architecte-urbaniste Bruno Fortier à l’issue d’un concours. « Il commence toujours par écouter, par s’imprégner. Il est d’une grande sagesse architecturale » commente Pascal Gomes. Grand prix de l’Urbanisme 2002, Bruno Fortier a ainsi proposé d’ouvrir sur la ville cet espace clos de 10 hectares. Son projet repose sur la création d’un vaste parc central autour duquel viendront s’élever des logements, des bureaux, des services, des entreprises, l’université, etc. « L’idée, c’est de faire naître un quartier vivant composé d’îlots avec un endroit et un envers, d’îlots à travers lesquels passe la lumière ». Prochaine étape : l’ouverture du chantier de démolition.

 

Réalisations